To the Bone (Jusqu’à l’os)

To the bone 3

Réalisation: Marti Noxon

Acteurs principaux: Lily Collins, Keanu Reeves, Liana Liberato, Alex Sharp, Carrie Preston…

Sortie: 2017 (Netflix)

Durée: 1h47

Genre: Dramatique

Résumé:

Ellen a 20 ans et est anorexique. Elle a passé la plus grande partie de sa vie à suivre différents programmes afin de se soigner. Déterminée à l’aider, sa famille l’envoie dans un centre spécialisé dirigé par un médecin non conventionnel. Surprise par les règles du centre et charmée par son nouvel entourage, Ellen va tenter de se reconstruire et s’accepter.

Ma note: 4,5/5

Mon avis:

Un film poignant sur l’anorexie, réaliste, très touchant et jamais malsain. Un film rempli d’espoir.

To The Bone

Ayant vu la bande-annonce quelques jours avant sa sortie sur Netflix, j’avais très envie de découvrir ce film au sujet difficile qu’est l’anorexie.

On suit Ellen, une jeune femme touchée par l’anorexie depuis plusieurs année. Passionnée de dessin et artiste dans l’âme, elle dessine ce qu’elle connait et ce qu’elle voit: la maladie. Ellen passe son temps à compter les calories, à marcher vite et à faire des abdos. ET toujours cette habitude de mesurer le tour de son bras avec son pouce et son index. Sa famille ne sait plus comment l’aider et en souffre. Quand sa belle-mère trouve un rendez-vous avec un médecin aux méthodes atypiques, Ellen va tenter de reprendre le dessus.

L’héroïne est terriblement touchante. On sent aussi qu’elle a des plaies cachées et que s’accepter et être heureuse n’est pas facile du tout. Lily Collins interprète ce personnage à merveille et m’a profondément émue.

Toujours entre humour et cynisme, le film parle avec tact et réalisme de la maladie et nous dévoile une série de portraits terriblement touchants. Entre les membres de sa famille ou encore les membres du centre, on va plonger dans leur quotidien et leurs blessures. Parfois, c’est à travers un dialogue, à d’autres moments, c’est une simple image qui va faire passer le message.

Keanu Reeves interprète avec justesse le médecin qui va parvenir à aider Ellen. Dévoué à son métier, il essaie de faire aimer la vie à ses patients. Mais on comprend très vite que la personne la mieux placée pour aider Ellen, c’est elle-même.

to the bone 2

Je n’ai pas vu passer les 1h47 du film. J’ai été prise du début à la fin par l’histoire. A la fois riant et pleurant, j’ai été touchée par le jeu des acteurs, par la justesse des dialogues, par la rudesse du sujet traité, par les liens entre les personnages….Bref un film intimiste et poignant. La réalisatrice qui a vécu des problèmes de troubles alimentaires nous présente ici un message d’espoir.

Je ne tiens pas à en dire beaucoup plus. Je n’ai pas du tout envie d’en dévoiler trop. Juste vous conseiller de le voir.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :